trans

 

 

 

 

 

 

« Transatlantic »

McCANN Colum

(Belfond)

 

L’Irlande. Vers laquelle s’envolent depuis les Etats-Unis, au lendemain de la première guerre mondiale, deux pionniers de l’aviation. Une périlleuse aventure qu’ils mèneront à bien. A partir de laquelle se juxtaposent des récits qui retracent les liens entre l’ancien et le nouveau continent. L’épouvantable misère qui pousse tant d’irlandaises et d’irlandais à l’exil, à la recherche d’une vie nouvelle sur ce qui est peut-être la Terre Promise. Tant les souffrances sont insupportables sur cette Île où des hommes luttent pour l’indépendance, où l’Angleterre fait régner sa loi d’airain. Où il faudra atteindre à la fin de l’autre siècle pour que des hommes de bonne volonté osent enfin imaginer un processus de paix. Le Lecteur abrège, puisque McCann a choisi de traiter d’un bon siècle et demi d’histoire et qu’il vaut mieux se laisser emporter par son récit que de supporter les quelques lignes qui prétendent résumer l’œuvre. Une œuvre chaleureuse, une œuvre qui donne à connaître en s’évitant les pièges du dogmatisme. Une belle œuvre qui fait chaud au cœur. Peut-être un peu trop américaine dans sa mise en forme. Mais bien mieux que fréquentable.