Underground-railroad

 

 

 

 

 

 

 

 

« Underground Railroad »

WHITEHEAD Colson

(Albin Michel)

 

« En voici une, d’illusion : que nous pouvons échapper à l’esclavage. C’est impossible. Les cicatrices qu’il a laissées ne s’effaceront jamais. Quand vous avez vu votre mère vendue, votre père battu, votre sœur violée par un maître ou un chef d’équipe, pensiez-vous qu’un jour vous pourriez être ici aujourd’hui, sans chaînes, sans le joug, au sein d’une nouvelle famille ? Tout ce que vous avez jamais appris laissait entendre que la liberté était une illusion, et pourtant vous êtes là. Mais nous continuons à fuir, guidés vers ce sanctuaire par la lune, pleine et bienveillante. »

Les interrogations sont formulées par Cora. Cora qui fut esclave. Cora qui tenta, en compagnie de Caesar, de briser les chaînes et de gagner, au lendemain de la guerre de Sécession les Etats libres du Nord des USA. A leurs trousses, les chasseurs d’esclaves. Et pour les aider, les réseaux clandestins constitués par les quelques blancs du Sud qui, à leurs risques et périls, leur portent assistance.

Un « grand » roman sur l’esclavagisme ? Peut-être pas. Un roman à l’américaine. Mais un roman qui, malgré quelques réticences initiales, a passionné le Lecteur. L’Histoire revisitée de ce qui fut une des pires abominations perpétrées par l’Occident chrétien à l’encontre des peuples africains.