images

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Le pouvoir »

ALDERMAN Naomi

(Calmann-Lévy)

 

Sympa. Un roman qui aurait pu, mais qui ne peut pas. Qui s’essouffle bien vite et dont l’Auteure comble les vides afin, sans aucun doute, de créer l’illusion chez le Lecteur qu’elle maîtrise son sujet. Un sujet au demeurant intéressant : la découverte par les femmes, un peu partout sur la planète, qu’elles détiennent le « Pouvoir ». Et qu’elles sont donc en mesure d’inverser les rôles. Sauf que l’Auteure s’enferme dans une vision idéologique qui n’aborde qu’au superficiel. Une vision idéologique rassurante pour les tenants de l’ordre dominant. Qu’un tel roman ne peut en aucun cas déranger. Et qui révèle certaines des limites actuelles de la pensée (et de l’action ?) féministe.