IMPURS

« Impurs »

VANN David

(Gallmeister)

 

« Un étron pourri-gâté, continua sa tante. Un petit étron pourri-gâté. Un sale petit con d’étron… » Voilà donc à quoi ressemble Galen, garçon immature, incapable de rompre le cordon ombilical. Enfermé dans un univers clos, au cœur de la Californie. Donc une double peine. Auprès d’une mère qui n’a rien accompli qui ait pu lui permettre de s’émanciper. Pas très loin d’une grand-mère enfermée dans une sinistre maison de retraite. Sans que manquât le fric. Les comptes se soldent au sein d’une famille sur laquelle plane encore l’ombre (plus que le souvenir) de l’aïeul. Des haines farouches qui n’attendent que l’instant propice pour s’exprimer. Une brève et pathétique gymnastique sexuelle qui rapproche Galen, toujours puceau à vingt-deux ans, et Jennifer, sa cousine  de dix-sept ans. Une gymnastique dont elle dirige chacun des exercices avec la maestria d’une actrice de films pornos. Et puis, le huis clos final, un long, un éprouvant huis clos entre Galen et sa mère. Un huis clos d’une violence inouïe dont il serait indécent que le Lecteur révélât le moindre détail.