22 mai 2017

Volia Volnaïa

                  « Volia Volnaïa » REMIZOV Victor (Belfond)   La Russie. La Russie sibérienne. Où les conditions d’existence semblent dater d’un autre temps. Même si la modernité introduit quelques-unes des machines qui permettent, a priori, de vivre un peu mieux. La pêche et la chasse. Un peu de braconnage. Quelques trafics, dont celui des œufs de saumons, qui permettent d’améliorer l’ordinaire. Les longs hivers. Quelques personnages hauts en couleur. Ceux de... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 mai 2017

Tout va très bien, Madame la Comtesse

                  « Tout va très bien, Madame la Comtesse ! » MUZZOPAPPA Francesco (Autrement)   Désopilant roman italien. « L’abracadabradantesque » aventure d’une vieille comtesse désargentée, contrainte à se priver du superflu et même d’une part non négligeable de l’essentiel et qui, de plus, voit son nigaud de fils offrir à sa tétonnante maîtresse l’ultime joyau de la famille, un diamant d’une exceptionnelle pureté. La chance se cache... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mai 2017

De profundis

                  « De profundis » PIROTTE Emmanuelle (Cherche-Midi)   Une rencontre fortuite mais somme toute heureuse. En dépit du caractère quasiment désespéré de ce roman. L’histoire pas si lointaine du quasi achèvement de « notre » histoire. Vue à travers le personnage de Roxanne qui survit à Bruxelles alors qu’une épidémie d’Ebola III dévaste l’Europe. L’anéantissement de ce qui fut. Le retour à la barbarie. Roxanne fuit. Accompagnée par... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 mai 2017

Le pas suspendu de la révolte

                « Le pas suspendu de la révolte » BELEZI Mathieu (Flammarion)   Roman quelque peu fastidieux. Une déception pour le Lecteur qui avait aimé une œuvre antérieure de Mathieu Belezi, « C’était notre terre ». Ici, du convenu. Un même récit raconté successivement par quelques-uns des personnages. Ceux d’une famille déchirée. Qui narrent leurs affrontements. Le père qui a déserté. La mère qui feint de l’attendre. La parentèle. Les enfants en... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 mai 2017

Amérique. Des écrivains en liberté

          « Amérique  Des écrivains en liberté » BERTINI Jean-Luc THILTGES Alexandre (Albin Michel)   Un voyage au cœur de cet étrange pays. La découverte de quelques-uns des Ecrivains qui en font la singularité. Ou plus exactement l’immersion de ces Ecrivains dans « leurs » territoires. Qui se décrivent en tout premier lieu dans les photographies (couleur ou Noir et Blanc).Plus que des illustrations. L’ancrage dans un monde réel, identifiable, familier pour ces... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 mai 2017

Mourir au printemps

                « Mourir au printemps » ROTHMANN Ralf (Denoël)   Un douloureux roman qui raconte les dernières semaines de la guerre vues par un adolescent engagé de force dans les SS, à un moment où les armées nazies s’avèrent incapables de contenir les offensives des troupes soviétiques sur le front de l’Est. Les ultimes soubresauts. La folie meurtrière de ceux qui refusent d’admettre l’évidence. Des familles meurtries. Au cœur de villes où ne subsistent que des... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 16:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 mai 2017

Le dentier du maréchal, madame Volotinen et autres curiosités

                « Le dentier du maréchal, madame Volotinen et autres curiosités » PAASILINNA Arto (Denoël)   Comme toujours chez Paasilinna, la dérision est au rendez-vous. Un roman publié en Finlande en 1994 mais traduit chez nous et publié par Denoël en 2016. Qu’importe ! L’essentiel n’est-il pas de rire ? Emporté dans les pérégrinations de Volomari Volotinen, collectionneur de vieilleries, et dont les voyages professionnels lui offrent l’opportunité... [Lire la suite]
05 mai 2017

Derniers feux sur Sunset

                « Derniers feux sur Sunset » O’NAN Stewart (L’Olivier)   Les derniers feux de Francis Scott Fitzgerald. Ses ultimes élans. L’écrivain qu’a déserté l’inspiration. Qui vit d’expédients. Alcoolique. Un refuge à Hollywood où il est chargé de réécrire des scenarii, d’améliorer si possible des dialogues. Quelques milliers de dollars qui lui suffisent tout juste pour payer les frais d’hospitalisation de sa femme et ceux de la scolarité de sa fille. Le... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 mai 2017

Marcher droit, tourner en rond

                  « Marcher droit, tourner en rond » VENET Emmanuel (Verdier)   Court et passionnant roman. Une succession de portraits des membres d’une même famille observée par celui qui se tient en marge de la société. Le Narrateur. Solitaire. Atteint du syndrome d’Asperger, une variante de l’autisme qui se caractérise, entre autres, par un nombre très limité de centres d’intérêt (le scrabble et les catastrophes aériennes chez ce Narrateur). Lors des... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 mai 2017

Prendre les loups pour des chiens

                « Prendre les loups pour des chiens » LE CORRE Hervé (Rivages)   S’agit-il vraiment d’un polar ? Sans aucun doute, puisque l’Editeur lui-même le prétend. Mais aux yeux du Lecteur, ce roman est tout de même un peu plus qu’un polar. Tout comme l’était celui qu’il avait découvert voilà deux ou trois ans, « Après la guerre », un récit inclassable évoquant, entre autres, les turpitudes perpétrées entre 1940 et 1945 par de bons et honnêtes... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 11:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,