41W9XRfEcZL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« En route vers toi »

LÖVESTAM Sara

(Actes Sud)

 

Un roman. Deux récits. Qui se complètent et s’enrichissent mutuellement. Au début du 20° siècle, le combat des femmes suédoises pour obtenir le droit de vote, un combat auquel participent deux femmes qui s’aiment. Dans le contexte d’alors. Signe et Anna. Au début du 21° siècle, quelques objets a priori sans aucun lien entre eux sont récupérés par une jeune femme mal installée dans la société suédoise contemporaine. Hanna. D’un chapitre à l’autre, Signe et Anna se racontent et narrent chacune des phases de leur commun combat. D’un chapitre à l’autre, ce sont les recherches conduites par Hanna qui sont mises en lumière, recherches qui la conduisent très vite sur la piste de Signe et Anna. Qui donc, un siècle plus tard, initient en quelque sorte cette femme désabusée que de vieilles lunettes tordues, une broche en argent, des bottines et une règle en bois avaient intriguée.

Un roman qui oscille. Plus passionnant dans les chapitres qui font revivre les temps forts du combat des femmes qu’il ne l’est dans l’enquête que conduisent Hanna et ses compères. Un roman un peu trop formel, trop démonstratif, trop incitatif au regard du Lecteur, beaucoup plus proche des deux femmes du début de l’autre siècle que de celle de ce siècle-ci. Un roman dans l’esprit des débuts (lointains déjà) d’Actes Sud.

« La première fois qu’elle vota aux élections nationales, Signe avait trente-neuf ans. Il faisait froid. Jamais elle n’oublierait cette journée : l’odeur des premiers jours d’automne ; son chemin, pas à pas, depuis la porte de sa maison jusqu’au bureau de vote ; le paysage qu’elle voyait désormais d’un autre œil, puisqu’elle participait aux décisions. Et les femmes : leur démarche était plus ample, comme si elles foulaient la route avec plus de fierté. Plus de pouvoir. Elles ne cheminaient pas derrière les hommes, mais côte à côte avec eux. »