23 novembre 2017

Souvenirs de la marée basse

  « Souvenirs de la marée basse » THOMAS Chantal (Seuil)   Le Lecteur ne s’est jamais senti à l’aise dans ce roman. Roman dans lequel il est beaucoup question de Jackie, la mère de Chantal Thomas, une femme qui s’essaya pratiquement jusqu’au terme de son existence à se réaliser dans la pratique de la natation. D’Arcachon jusqu’à Menton. S’élançant vers le large comme pour partir à la conquête d’une liberté que famille et société lui refusent. Ouvrant ainsi de courtes mais vitales parenthèses dans une... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 11:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 novembre 2017

L'homme qui souriait

                  « L’homme qui souriait » MANKELL Henning (Seuil)   Polar d’été. Une acquisition à bon compte chez Gibert, ne laissant aucun regret au Lecteur. Un polar politique. Qui dénonce les collusions entre capitalistes et politiques au pays qui fut celui d’une social-démocratie « progressiste ». « Il avait partagé toute sa vie la confiance collective inconditionnelle vis-à-vis de la tradition qui faisait de l’industrie suédoise une... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 octobre 2017

La lumière parfaite

                « La lumière parfaite » FOIS Marcello (Seuil)   « Franchir la mer n’avait pas sauvé Gavino. Son frère Luigi Ippolito, en revanche, s’était sauvé en se portant volontaire pour la guerre. Pour lui, la littérature valait plus que la vie. Il était de ceux qui pensent qu’il suffit de raconter les choses pour qu’elles deviennent vraies. Il croyait au souffle biblique qui rend charnelles les paroles. Aussi s’était-il engagé à écrire une histoire pleine... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 octobre 2017

Frères migrants

                              « Frères migrants » CHAMOISEAU Patrick (Seuil)   « Ici, au près (presque si loin), on disperse, on punit à coups de garde à vue, on entasse des pierres et on scelle des barrières sur les espaces offerts aux dernières lassitudes ; là-bas (presque si près), les garde-côtes, les garde-murs, les garde-frontières – gardes-vies gardes-morts ! – n’en peuvent plus de ne pouvoir... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 août 2017

Leçons pour un jeune fauve

                  « Leçons pour un jeune fauve » MURGIA Michela (Seuil)   Une bien belle éducation sentimentale. Dans le contexte sarde. Une éducation conduite par une femme, Eleonora, à l’amorce de sa toute jeune quarantaine. Comédienne à la réputation pourtant bien établie puisque, durant son récit, elle fréquentera des scènes aussi diverses que celles de Stockholm, de Prague ou de Florence. Et Francisco (dit Kirú) un jeune violoniste de dix-huit ans,... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 août 2017

Cartel

                  « Cartel » WINSLOW Don (Seuil)   Monumental roman à la tournure journalistique. Comme si pour convaincre le Lecteur, Don Winslow avait opté pour le dépouillement afin de conférer à ses personnages tout autant qu’à son récit une authenticité qui ne puisse se contester. Le récit d’une guerre. Celle que se mènent, au Mexique, les cartels de la drogue. Soutenus, infiltrés plus que combattus par les flics et la soldatesque mexicaine. Soutenus,... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 juillet 2017

Rapatrés

                « Rapatriés » PIERRE-DAHOMEY Néhémy (Seuil)   Une belle et attachante révélation haïtienne. Dans la tradition des grands romanciers de cette île déshéritée ? A voir pour confirmation. Mais quoi qu’il en soit, le Lecteur s’est laissé emporter par ce récit rondement mené, peuplé de personnages hauts en couleurs. A commencer par Belliqueuse Louissaint, dite Belli, qui tenta une périlleuse traversée vers la Floride, faillit y laisser la vie et y... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 juin 2017

Une comédie des erreurs

                « Une comédie des erreurs » ZINK Nell (Seuil)   Des moments de drôlerie. De trop rares moments. Dans un roman qui n’est sulfureux que dans ses apparences. Et qui se clôt de manière tellement conforme que le Lecteur dut se pincer pour le croire. Un très succinct résumé. Donc l’Amérique du début des années soixante. Elle est lesbienne et étudiante. Elle s’éprend de son professeur de poésie, lui aussi homosexuel. L’une et l’autre sont de plutôt bonne... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 11:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 avril 2017

Histoire de la violence

                « Histoire de la violence » LOUIS Edouard (Seuil)   Une œuvre angotique. Dotée d’intentions peut-être louables. Mais qui s’emberlificote dans un manichéisme (adossé à un conformisme quasi permanent) qui les desservent.  L’histoire d’une brève rencontre homosexuelle. La violence qui en résulta. Le tout essentiellement reflété par la sœur du héros malheureux devant son compagnon muet. Edouard Louis s’inscrit non sans roublardise dans ce courant... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 janvier 2017

Les sorcières de la République

                « Les sorcières de la République » DELAUME Chloé (Seuil)   Comme un arrière goût de déception. Au terme de la découverte de qui se produisit en France vers 2020, des faits qu’un tribunal est censé juger en 2062. Une accusée : Sibylle, prophétesse œuvrant auprès des déesses grecques et qui, à l’âge de 2913 ans, comparaît devant ce qui a toutes les apparences d’une juridiction d’exception installée dans l’enceinte de ce qui fur le Stade de France,... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,