09 février 2018

Deux hommes de bien

                  « Deux hommes de bien » PEREZ-REVERTE Arturo (Seuil)   « Ici, il n’y a pas eu de révolution des idées pour ouvrir un passage à d’autres révolutions… Mets en balance l’enracinement profond de notre obscurantisme, le rôle d’étouffoir qu’il a joué sur notre XVIII° siècle et ce que nous devons aujourd’hui à ceux qui ont alors relevé le défi, quand les conséquences n’étaient pas une page de journal ou un commentaire sur Internet, mais l’exil,... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 janvier 2018

Tout homme est une nuit

                « Tout homme est une nuit » SALVAYRE Lydie (Seuil)   Bof. Rien qui ait pu surprendre le Lecteur dans ce roman à deux entrées. Du convenu. Et parfois même du conforme. Dans un village ordinaire, où le café (celui des Sports) est le lieu où s’expriment et se proclament, bien évidemment, tous les lieux communs, toutes les idées reçues. Le lieu, aussi, de l’exclusion. Un village provençal où le consommateur qui fréquente le dit café passe aisément du... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 décembre 2017

Kirio

                « Kirio » WEBER Anne (Seuil)   Le Lecteur, sans doute désorienté par la façon qu’avait Kirio de marcher sur les mains, n’est jamais parvenu à trouver un sens au roman d’Anne Weber. Bien qu’il ait pris plaisir à suivre le héros dans ses errances depuis la Provence jusqu’aux rives du Main et à la ville natale des frères Grimm. Mais il resta indifférent devant la narration des « miracles » accomplis par le Héros. Incrédule aussi.
Posté par Palavazouilleux à 10:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 décembre 2017

Taba-Taba

                « Taba-Taba » DEVILLE Patrick (Seuil)   L’histoire d’une famille entremêlée à celle du pays auquel elle est censée appartenir. Du Second Empire jusqu’à l’époque contemporaine. Des traces laissées par les générations précédentes, des traces que suit l’Ecrivain, du pays nantais, en passant par la Beauce, jusqu’à Saint-Quentin, avant que les guerres ne contraignent à des exils qui ne seront pas provisoires. Dôle et le Jura, Moissac mais aussi la Savoie.... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 17:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 novembre 2017

Souvenirs de la marée basse

  « Souvenirs de la marée basse » THOMAS Chantal (Seuil)   Le Lecteur ne s’est jamais senti à l’aise dans ce roman. Roman dans lequel il est beaucoup question de Jackie, la mère de Chantal Thomas, une femme qui s’essaya pratiquement jusqu’au terme de son existence à se réaliser dans la pratique de la natation. D’Arcachon jusqu’à Menton. S’élançant vers le large comme pour partir à la conquête d’une liberté que famille et société lui refusent. Ouvrant ainsi de courtes mais vitales parenthèses dans une... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 11:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 novembre 2017

L'homme qui souriait

                  « L’homme qui souriait » MANKELL Henning (Seuil)   Polar d’été. Une acquisition à bon compte chez Gibert, ne laissant aucun regret au Lecteur. Un polar politique. Qui dénonce les collusions entre capitalistes et politiques au pays qui fut celui d’une social-démocratie « progressiste ». « Il avait partagé toute sa vie la confiance collective inconditionnelle vis-à-vis de la tradition qui faisait de l’industrie suédoise une... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 octobre 2017

La lumière parfaite

                « La lumière parfaite » FOIS Marcello (Seuil)   « Franchir la mer n’avait pas sauvé Gavino. Son frère Luigi Ippolito, en revanche, s’était sauvé en se portant volontaire pour la guerre. Pour lui, la littérature valait plus que la vie. Il était de ceux qui pensent qu’il suffit de raconter les choses pour qu’elles deviennent vraies. Il croyait au souffle biblique qui rend charnelles les paroles. Aussi s’était-il engagé à écrire une histoire pleine... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 octobre 2017

Frères migrants

                              « Frères migrants » CHAMOISEAU Patrick (Seuil)   « Ici, au près (presque si loin), on disperse, on punit à coups de garde à vue, on entasse des pierres et on scelle des barrières sur les espaces offerts aux dernières lassitudes ; là-bas (presque si près), les garde-côtes, les garde-murs, les garde-frontières – gardes-vies gardes-morts ! – n’en peuvent plus de ne pouvoir... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 août 2017

Leçons pour un jeune fauve

                  « Leçons pour un jeune fauve » MURGIA Michela (Seuil)   Une bien belle éducation sentimentale. Dans le contexte sarde. Une éducation conduite par une femme, Eleonora, à l’amorce de sa toute jeune quarantaine. Comédienne à la réputation pourtant bien établie puisque, durant son récit, elle fréquentera des scènes aussi diverses que celles de Stockholm, de Prague ou de Florence. Et Francisco (dit Kirú) un jeune violoniste de dix-huit ans,... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 août 2017

Cartel

                  « Cartel » WINSLOW Don (Seuil)   Monumental roman à la tournure journalistique. Comme si pour convaincre le Lecteur, Don Winslow avait opté pour le dépouillement afin de conférer à ses personnages tout autant qu’à son récit une authenticité qui ne puisse se contester. Le récit d’une guerre. Celle que se mènent, au Mexique, les cartels de la drogue. Soutenus, infiltrés plus que combattus par les flics et la soldatesque mexicaine. Soutenus,... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,