16 février 2018

Les invisibles

                « Les invisibles » JACOBSEN Roy (Gallimard)   La Norvège du début du vingtième siècle. Une île minuscule sur laquelle survit une famille. Un peu d’élevage. Quelques arpents de terre ingrate. Les produits de la pêche. Les hivers si longs et les étés si courts (Le Lecteur fait ici référence à certain barde Québecquois…). La bourgade que l’on joint de temps à autre en barque, à la rame. Pour l’achat du strict nécessaire, pour y soigner les maux auxquels... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 09:55 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 janvier 2018

Mise en pièces

                « Mise en pièces » LEGER Nina (Gallimard)   La ville. Et Jeanne. Jeanne qui observe les mâles, quelque soit leur statut social. Au cours de ses pérégrinations. Jeanne qui n’observe d’eux que leur sexe dissimulé sous des atours ordinaires. Avant la rencontre puis la manipulation. Avant l’exercice qui ne réclame rien d’autre que son propre accomplissement. Donc les verges. Formes. Odeurs. Et Jeanne, personnage multiple, femme caméléon qui change de... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 janvier 2018

La baie de la rencontre

                « La baie de la rencontre » LANDON Emmeline (Gallimard)   « L’Australie me manque comme une soif de l’eau. J’aimerais retenirune impression générale de l’Australie. Lesueur, lui, est dans le détail. La fraîcheur de la lumière en Australie sans brume, sans perspective. » Etrange mais attachant roman qui murmure plus qu’il ne chante la nostalgie de la terre natale. Avec pudeur. Donc la volonté de ne point exposer les souffrances qui résultent... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 janvier 2018

L'autre qu'on adorait

                « L’autre qu’on adorait » CUSSET Catherine (Gallimard)   « Proust, c’est le meilleur médicament qui soit, le sel de la vie, le seul à pouvoir t’extraire de la médiocrité. Tu as défini un sujet gigantesque, à ta démesure : Proust et le classicisme. Tu comptes montrer que Proust s’est distingué, par sa germanophilie musicale, d’écrivains nationalistes et antisémites comme Maurras, Daudet et Barrès… » Une « grande » carrière... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 janvier 2018

Douleur

                « Douleur » SHALEV Zeruya (Gallimard)   Irritant. Au point que le Lecteur fut indisposé. Ce roman qui suinte peut-être de bonnes intentions mais qui s’inscrit d’abord dans le courant de l’idéologie dominante qui caractérise Israël en début de siècle. Une femme, mère de famille, enseignante et très grièvement blessée lors d’un attentat. Sont les souffrances physiques vont l’obliger durant les années qui suivent à subir de multiples traitements. Sans... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 décembre 2017

Alma

                « Alma » LE CLEZIO Jean-Marie Gustave (Gallimard)   « Peut-être est-ce pour ceci que je suis venu à Maurice, sans vraiment le vouloir : pour comprendre l’origine, le point brûlant par où tout a commencé. » Là où tout a commencé et là où tout s’est achevé. La dynastie des Felsen. Ce que les mémoires sont peut-être susceptibles de restituer. Les mémoires de quelques vieilles femmes. Les traces susceptibles d’éclairer l’histoire d’une... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 décembre 2017

Le dimanche des mères

                « Le dimanche des mères » SWIFT Graham (Gallimard)   Le dernier dimanche de mars 1924. Une journée estivale qui est aussi celle des mères. Dans une Angleterre qui peine à se remettre de la terrible saignée de la première guerre mondiale, où la vieille aristocratie s’ankylose alors que ce qui fut son monde se fissure. Jane, domestique chez l’une de ces familles aristocratiques, met à profit son court congé pour rendre visite à l’homme qui l’a séduite.... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 novembre 2017

Ecrire pour sauver une vie

                  « Ecrire pour sauver une vie » WIDEMAN John Edgar (Gallimard)   Voilà, sans la moindre concession, une représentation de ce qu’est le rêve américain. A travers un récit qui puise dans l’histoire de l’Auteur, une histoire qui se confond avec celle du pays dans lequel ses ancêtres n’avaient évidemment pas choisi de vivre. Un pays où aujourd’hui encore nombre de blancs considèrent les afro-américains comme des hôtes indésirables (y compris le... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 novembre 2017

La malédiction d'Edgar

  « La malédiction d’Edgar » DUGAIN Marc (Gallimard)    « Edgar fut inhumé comme un chef d’Etat. D’une certaine façon il avait été plus que cela. Alors que les mandats de président n’excèdent pas huit ans à l’exception de celui de Roosevelt pour des raisons exceptionnelles, le sien avait duré quarante-huit années sans jamais croiser le regard des «électeurs, sans jamais être l’otage de leur ingratitude. Loin de la scène électorale, il avait été le grand régisseur de cinq décennies de vie politique... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 novembre 2017

Si rude soit le début

                « Si rude soit le début » MARIAS Javier (Gallimard)   La Guerre d’Espagne. Au filtre des mémoires. Quelques années après la mort de Franco. « Une guerre comme celle-ci est un stigmate qui ne s’efface pas en un siècle ou deux, Parce qu’on le retrouve en tout, il affecte et avilit toute chose. Il représente ce qu’il y a de pire… Il faudra des éternités pour oublier ce que nous sommes ou pouvons être… » Ainsi parle Eduardo Muriel, cinéaste... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,