22 septembre 2011

Des clous

"Des clous" Tatania ARFEL (José Corti) Il est loisible de pinailler, de reprocher des longueurs et des redondances. Mais tout de même, dans le magma de l'édition franchouillarde toute pleine de bons sentiments, de lâchetés, de sournoiseries, d'exaltation du Veau d'or, combien d'écrivaines et d'écrivains se sont hasardé à mettre l'accent sur les tares d'un système qu'il faut bien appeler par son nom: le capitalisme. Tatania Arfel l'a fait. Ce qui mérite d'être souligné. Dans son roman qui raconte l'histoire de quelques... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 septembre 2011

Portrait-robot: mon père ma mère

"Portrait robot: mon père" Christoph MECKEL (Quidam Editeur) En fait, un diptyque, constitué de deux portraits robots: le père et la mère. Deux portaits écrits à une dizaine d'années de distance, deux biographies, l'écriture de celle du père ayant précédé l'écriture de celle de la mère. (Encore que le mot "biographie" paraisse inapproprié aux yeux du Lecteur. Si des élèments biographiques jalonnent les deux récits, ils servent à Christoph Meckel d'élèments d'analyse pour tenter de comprendre le comportement de deux... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 septembre 2011

De bouche à bouches

  "De bouche à bouches" Chantal PELLETIER (Joëlle Losfeld) Un accident de voiture. La regardeuse, la faiseuse d'images, la photographe perd subitement le goût.Dès lors, elle se lance dans une course échevelée à la découverte de ses autres sens. A travers l'acte culinaire. Non pour elle-même, mais pour "les autres", dont Pol, jeune diabétique, "son premier amour". Voilà un roman qui déborde de sensualité, un roman-festin, mais aussi un roman initiatique. Le Lecteur a découvert une autre Chantal Pelletier auteure de... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 septembre 2011

Mississippi

"Mississippi" Hillary JORDAN (Belfond) On dirait le Sud. Et c'est bien le Sud. Le Sud de cette Amérique qui se remet à peine de la seconde guerre mondiale. Le Mississippi où les damnés de la terre vivent encore comme au 19° siècle. Des noirs. Arrimés à des terres où se cultive le coton. Sous l'emprise des maîtres blancs. Même si l'esclavage a été aboli. Les us et les coutumes n'ont pas été modifiés par l'abolition. Le Lecteur aborda à ce roman avec réticence. Force lui est de reconnaître qu'il fut très vite conquis par... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 septembre 2011

Les heures silencieuses

"Les heures silencieuses" Gaëlle JOSSE (Autrement) La narratrice n'est autre que cette dame qui, vue de dos, joue de l'épinette dans le tableau d'Emmanuel De Witte ("Interior with a Woman at the Virginal"). Une dame qui se raconte au cours des quelques semaines qui précèdent les fêtes de Noël de l'année 1667.Sa vie en la paisible ville de Delft, auprès de son mari, administrateur de la Compagnie des Indes Orientales, mais aussi de ses deux enfants. Un monde bien ordonné. Sauf que de temps à autre se réveillent des blessures... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 19:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 septembre 2011

Où en est la nuit

"Où en est la nuit" Jean HATZFELD (Gallimard) Le désert d'Ogaden. La guerre. Que couvre Frédéric, journaliste. L'oasis où, par hasard, il retrouve un ancien champion olympique du marathon. Déboulonné de son piédestal au lendemain de son triomphe à Pékin pour une affaire de dopage. Le journaliste enquête. Le journal essaie de comprendre pourquoi celui qui fut une idole se retrouve dans une tranchée en tant que simple soldat. Frédéric (Hatzfeld) conduit ses investigations comme cela se faisait autrefois à Libération. Avec cette... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

30 août 2011

Un lac immense et blanc

  "Un lac immense et blanc" Michèle LESBRE (Sabine Wespieser)  L'hiver. La neige sur Paris et son jardin des Plantes. L'homme que croise la narratrice dans le bar où elle s'est arrêtée. Ferrare. Ferrara. L'afflux des souvenirs. Les temps déjà lointains des rêves insensés. Les illusions évaporées mais dont elle s'est obstinée à rechercher la trace. Et puis toujours, Ferrare, Ferrara. La silhouette de l'italien qu'elle attend sur le quai d'une gare. Le monde a-t-il a ce point changé qu'il soit méconnaissable? Le freux... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 août 2011

La Merditude des choses

"La Merditude des choses" Dimitri VERHULST (Denoël) Voilà enfin un roman qu'il est possible de parcourir au grand galop. Puisque le titre (vaguement ségolénien dans sa franchouillarde version) se suffit à lui-même. Car l'histoire d'une famille flamande de "bois sans soif "n'atteint jamais le rythme qu'adoptent d'ordinaire les sprinters flahutes lors des célèbres kermesses. Du lent, du lourd, de l'inconsistant qui a beaucoup ennuyé le Lecteur.
Posté par Palavazouilleux à 13:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 août 2011

Vivement l'avenir

"Vivement l'avenir" Marie-Sabine ROGER (Le Rouergue) La vie de quelques paumés au plus profond de la France profonde. Là où tout n'est que remugles. Là où tout n'est que désespoir. Deux copains de toujours qui atteignent à leur trentaine sans s'être façonné d'avenir. Un malheureux handicapé. Une femme qui a bourlingué. Mais aussi quelques comparses dont les souffrances et la solitude se conjuguent à celles du quatuor. Une histoire plutôt bien agencée qui se surajoute aux quelques romans "réalistes" dont se pare notre si... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 août 2011

L'écologie en bas de chez moi

"L'écologie en bas de chez moi" Iegor GRAN (P.O.L.) Sabre au clair, Iegor Gran enfonce les premières lignes de défense de l'écologie salonarde. Celle qui s'accommode si bien du capitalisme que celui-ci (dont l'immense Pineau Machin), pour la récompenser, lui concède quelques prébendes. Yann Arthus-Bertrand (Yann-Dieu chez Gran). Hulot (de consolation) (chez le Lecteur). Virulence. Truculence. Les armes ordinaires dont fait usage le polémiste afin de se prémunir contre les anathèmes proférés par les sectes... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,