23 août 2012

Quand je sortirai d'ici

« Quand je sortirai d’ici » BUARQUE Chico (Gallimard)   Un vieux brésilien revit son existence sur le lit d’hôpital au côté duquel veillent une infirmière, mais aussi sa fille et, plus étrange encore, sa mère décédée depuis belle lurette. Un siècle de cette existence qui accompagne l’histoire de son pays, de la splendeur initiale, celle d’une dynastie familiale, jusqu’à lé déchéance finale. Un récit chaotique qui mélange les souvenirs vrais et les souvenirs inventés (ou reconstitués). Un récit d’où émergent des... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

22 août 2012

Je suis une aventure

« Je suis une aventure » BERTINA Arno (Verticales)   Roman inrockuptible qui laissa le Lecteur indifférent. Les pérégrinations d’un journaliste autobiographiquement inconsistant lancé aux trousses de Rodgeur Fédérère mériteraient tout de même un entrefilet dans ce qui fut autrefois le quotidien de référence de Georges Marchais.
Posté par Palavazouilleux à 14:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 août 2012

Lointain souvenir de la peau

« Lointain souvenir de la peau » BANKS Russel (Actes Sud)   L’improbable rencontre entre un jeune délinquant sexuel et un vieil universitaire. Le délinquant tout juste sorti des geôles américaines et nanti d’un bracelet électronique de localisation. L’universitaire, sociologue, confortablement installé dans le rêve américain ou, du moins, tente-il de le faire croire à celui qu’il s’essaie de sauver du désastre. Car rien n’est plus trompeur que les apparences. L’universitaire qui mène son enquête révèle peu à peu... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 15:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 août 2012

DeSirium Tremens

« DeSirium Tremens » MUTIN Isabelle (Editions Mutine)   Voilà une auteure qui accomplit de louables efforts pour sortir de l’anonymat sans le concours de la Médiatouillerie. Pour ce faire, elle s’est installée sur Fèces de Boucs où elle s’est constitué un conséquent réseau « d’amis » qu’elle inonde d’images et de textes. De fort avenantes images d’une belle et désirable jeune femme. De textes singuliers tous issus de ce même ouvrage « DeSirium Tremens ». Le Lecteur a succombé. Il a commandé... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 août 2012

Et il dit

« Et il dit » DE LUCA Erri (Gallimard)   L’athée De Luca est un lecteur familier de la Bible et, en particulier, de l’Ancien Testament. Il revisite ici les dix paroles reçues par Moïse sur le Mont Sinaï. Moïse qui fut, bien avant De Luca, et pour des raisons fort différentes, une sorte d’alpiniste. Dix paroles qui traitent entre autres de la liberté, de l’identité. Des questionnements éminemment contemporains. Auxquels la voix du Poète confère une dimension charnelle. « Une nuit sans lune commençait, les... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 août 2012

Une malle pleine de gens

« Une malle pleine de gens » TABUCCHI Antonio (Folio 5346)   « La poésie de Pessoa est l’analyse la plus subtile, dolente et tragique de l’homme du 20° siècle, mais aussi la plus lucide, la plus impitoyable : un homme tourmenté, enclin à la raillerie et qui se prend lui-même pour cible, avec sa vérité et son venin, son abus de paradoxe, sa capacité d’affirmer ironiquement le contraire d’un axiome auquel il a eu recours avec une égale ironie, écrit une poésie parmi les plus révolutionnaires de notre... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 août 2012

L'Offense

« L’Offense » DE FILIPPO Francesco (Métailié)   La Camorra napolitaine vue par l’un de ses fidèles serviteurs. Les crimes impunis. Les complicités jusqu’au sein de l’appareil d’état. Que se passe-t-il à partir du jour où l’exécutant commence à s’interroger sur le sens des missions qu’il est chargé d’accomplir ? Devient-on un Repenti crédible du jour au lendemain? Ce roman-là n’a pas passionné le Lecteur. Du moins l’a-t-il intéressé jusqu’à son terme.
Posté par Palavazouilleux à 13:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 août 2012

Bienvenue à Oakland

« Bienvenue à Oakland » WILLIAMSON Eric Miles (Fayard)   Comme un reflet “républicain” de l’Amérique contemporaine. A travers le regard d’un exclu, d’un privé de rêve. Le type même de reflet qui irrite le Lecteur par ailleurs insensible au mode narratif. Du roman noir, certes. Mais d’une noirceur non innocente, chargée de nourrir l’idéologie dominante, celle de la soumission.
Posté par Palavazouilleux à 15:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 août 2012

L'armée furieuse

« L’armée furieuse » VARGAS Fred (Viviane Hamy)   Le Lecteur est un inconditionnel des polars de Fred Vargas. Le commissaire Adamsberg lui est devenu familier, ce qui relève du paradoxe pour lui que la vue du plus modeste des flics insupporte ! Mais le polar n’est pas la vraie vie, même s’il s’essaie à la refléter. Donc Adamsberg n’est pas un vrai flic. Et c’est bien rassurant. D’autant plus que ses collègues et subordonnés ne sont pas dupes. Donc Fred Vargas fait évoluer son Adamsberg dans des univers qui... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 août 2012

Chronique de la dérive douce

« Chronique de la dérive douce » LAFERRIERE Dany (Grasset)   Roman tout plein de cette lumière qui naît des mots, des phrases si dépouillées qui sont la marque de fabrique de Laferrière. Une œuvre sans aucun doute biographique. L’installation du jeune Dany à Montréal. Les premiers pas dans la cité. La survie. Les premiers petits boulots. « Chacun muré dans son univers. J’ai quitté une capitale de bavards invétérés pour tomber dans une ville de mordus du silence où les gens préfèrent regarder la télévision... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,