13 mars 2017

Anna

                « Anna » AMMANITI Niccolo (Grasset)   Le sujet du roman semblait a priori entrer en contradiction avec les attentes (plus que les goûts) du Lecteur : l’histoire de deux enfants perdus dans un monde en pleine déliquescence. L’impression initiale d’aborder à un récit dont les tenants et les aboutissants lui étaient familiers. L’épidémie qui, partie de Belgique, ravage l’Europe. Aucun adulte n’en réchappe. Seuls survivent les enfants n’ayant pas... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 mars 2017

L'enfant qui mesurait le monde

                « L’enfant qui mesurait le monde » ARDITI Metin (Grasset)   « Il fut un temps où nous offrions au monde des temples, des stades et des amphithéâtres. Aujourd’hui, nous défigurons un site merveilleux pour y construire le Périclès Palace, symbole de nos rendez-vous répétés avec le ridicule et la honte. Appauvri et hagard, notre pays sombre chaque jour davantage dans l’indignité et le malheur. » Un roman où il est question de la Grèce. Une... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 11:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 mars 2017

Au commencement du septième jour

                  « Au commencement du septième jour » LANG Luc (Stock)   Un roman dont le Lecteur s’extrait avec des sentiments mitigés. Non point tant que l’abondance d’évènements l’ait dérangé. Mais leur traitement, leur juxtaposition, leur entremêlement lui ont parfois donné l’impression d’être emporté dans un vertigineux ballet générant d’étranges quoique fugitifs malaises. L’accident puis le coma dans lequel se trouvera plongée la compagne du narrateur... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 mars 2017

De la nature des dieux

                  « De la nature des dieux » ANTUNES Antonio Lobo (Bourgois)   Toujours la même fascination. Emporté, immergé dans ce roman qui nécessita chez le Lecteur une attention de tous les instants. Mémoire qui s’entrouvre, se referme aussitôt. Des esquisses éparpillées, un puzzle dont il est difficile, peut-être même impossible, de rassembler tous les éléments. Des cohérences à retrouver ou à inventer. « … et c’est vrai, Dieu est un homme. Il... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 mars 2017

Personne ne disparaît

                    « Personne ne disparaît » LACEY Catherine (Actes Sud)   Etrange, douloureux et bouleversant roman. La fuite d’une jeune femme, Elyria, loin du cocon familial, loin de New-York. Direction la Nouvelle Zélande où un inconnu, rencontré lors d’une soirée mondaine, lui a suggéré d’occuper à sa guise une chambre d’amis sise dans sa propriété. Elyria débarque sur une terre inconnue, croise des gens si peu ressemblants aux américains qui lui... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 mars 2017

Un beau début

                « Un beau début » LAURRENT Eric (Minuit)   Roman qui doit beaucoup à ses mises entre parenthèses. Sans doute destinées à lui conférer la richesse qui n’osait se révéler – évidente modestie chez un Ecrivain à la réputation solidement établie – dans le texte initial. Un roman où il est question de sainteté effleurée, à la façon lourdaise mais sans les apparitions, avant que l’héroïne ne dévoilât devant un objectif curieux de conséquents atours... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 février 2017

I Love Dick

                « I Love Dick » KRAUS Chris (Flammarion)   Possible d’imaginer que ce roman pourrait ressembler à une remise au goût du jour de « Jules et Jim ». Un produit littéraire éminemment contemporain qui met en scène un couple qui reconnaît bien volontiers : « Ce doit être le vent du désert qui nous est monté à la tête cette nuit-là ou peut-être le désir de romancer un peu nos vies. » Soit donc d’introduire Dick dans ce qui n’est plus... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 17:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 février 2017

Les roses blanches

  « Les roses blanches » JOUANARD Gil (Phébus)   « Juliette fut sans nul doute l’un des épouses les plus invivables et l’une des mères les moins supportables qui aient existé, quoiqu’elle disposât d’indéniables qualités de fonds. » Voilà à quoi s’attelle le roman (vrai) de Gil Jouanard : brosser le portrait de sa mère. Juliette. A travers la multitude des souvenirs. Par touches successives. Dans le respect de la chronologie. De sa naissance dans le Gévaudan jusqu’à sa mort en Avignon.... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 février 2017

Les âmes rouges

                « Les âmes rouges » GREVEILLAC Paul (Gallimard)   Travail thésardeux plus que vraiment littéraire. Le monde intellectuel soviétique. Entre soumission (pour l’immense majorité de ses acteurs) et rébellion et dissidence (pour une infime minorité). Point de révélations qui aient été en mesure de retenir l’attention du Lecteur. L’accumulation d’informations connues depuis très longtemps. Reproduites avec un brin de manichéisme, sans une véritable approche... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 février 2017

Le nouveau nom

                « Le nouveau nom » FERRANTE Elena (Gallimard)   Le Lecteur ne sait trop comment traduire sa perplexité. Face à ce que tant d’érudits présentent comme un nouveau monument de la littérature, une œuvre qu’il serait vil et méprisable de ne pas installer sur un piédestal. La première partie de ce qui constitue une saga, « L’amie prodigieuse », ne lui avait pas laissé un impérissable souvenir, même si elle avait suscité son intérêt et fait naître... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,