07 juin 2019

La journée de la vierge

                « La journée de la vierge » MARX Julie (L’Olivier)   Ni Marx (le lointain ancêtre ???) ni Spinoza n’y purent rien. Le Lecteur resta à la marge de cet ouvrage dont l’humour ravageur ne lui arracha que de rares sourires.
Posté par Palavazouilleux à 10:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 juin 2019

Ces femmes-là

                  « Ces femmes-là » MORDILLAT Gérard (Albin Michel)   Du Mordillat pur jus (bis repetita ???). Le Lecteur ne s’en plaint pas, lui qui prend toujours plaisir à s’enclore dans des romans tout pleins de rage et de fureur. Des romans qui mettent le doigt sur les tares des sociétés capitalistes dont les tenanciers exhibent une foi inébranlable dans les prétendues vertus du néo-libéralisme. Dans « Ces femmes-là », Gérard Mordillat se... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 juin 2019

Les cigarettes égyptiennes

                « Les cigarettes égyptiennes » GHALI Waguih (L’Olivier)   La réédition d’un roman paru voilà plus de cinquante ans, mais dont le Lecteur avait alors ignoré l’existence. L’œuvre d’un écrivain et journaliste, communiste et copte de surcroit. Son seul roman. Qui raconte la jeunesse de Ram, issu d’une famille aisée, dans l’Egypte des années Nasser. Ce qui ne pouvait que passionner le dit Lecteur. Qui découvrit dans ce roman des facettes inconnues de ce... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 mai 2019

Ma dévotion

                « Ma dévotion » KERNINON Julia (Le Rouergue)   Un demi-siècle de la vie d’une femme, Helen. Fille d’un ambassadeur anglais, elle rencontre puis se lie à Frank, fils d’un diplomate, britannique lui aussi. Un lien nécessaire, celui de la survie, puisqu’elle souffre des agressions sexuelles commises à son encontre par ses propres frères. Un lien qui va conduire Helen à un enfermement volontaire, à un renoncement auquel elle n’échappera même pas au cours... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mai 2019

Wild Side

                  « Wild Side » IMPERIOLI Michael (Autrement)   Le Lecteur n’est pas un adepte de Lou Reed dont la musique lui est étrangère. Mais il a tout de même réussi à s’intéresser aux péripéties qui jalonnent à New York la vie d’un adolescent. Que le hasard conduit dans la proximité de Lou (Reed). Que le parcours scolaire rapproche d’une avenante jeune fille, Veronica, lycéenne comme lui.  Cette part essentielle du récit a su, elle, retenir... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 mai 2019

Asymétrie

  « Asymétrie » HALLIDAY Lisa (Gallimard)   Le vague clin d’œil en direction de Philip Roth n’aura pas suffi à convaincre le Lecteur. Même si Ezra Blazer, le vieil et célèbre écrivain, prend les apparences de l’Auteur de « Portnoy ». Et qu’une jeune écervelée, Alice, qui « fait » dans l’Edition, s’éprend du vieillard de cinquante ans son ainé. Malheureux Ezra dont le dos tout de guingois le fait atrocement souffrir, ce qui limite à des pratiques relativement anodines leurs joutes... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 mai 2019

Alto Braco

                  « Alto Braco » BAMBERGER Vanessa (Liana Levi)   « Il ne faut pas oublier d’où l’on vient. Ou plutôt, il faut savoir d’où l’on vient pour pouvoir l’oublier. Je n’appartiens pas à une terre, mais à une histoire, dont je devais connaître le début pour en écrire la fin. » La Narratrice (Brune) sait d’où elle vient : l’Aubrac (l’Alto braco), elle qui pensait tout savoir de et sur sa filiation, sa grand-mère (Douce) et sa grand-tante... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 09:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 mai 2019

Le tour de l'oie

                  « Le tour de l’oie » DE LUCA Erri (Gallimard)   « J’ai un corps et j’ai joué au jeu de vivre dedans. Quel jeu ? Le jeu de l’oie. On lance un dé et on se déplace dans un circuit en spirale. » Voilà qui éclaire une part non négligeable de ce livre qui réconcilia le Lecteur avec Erri De Luca. L’affaire banale, somme toute, de la mort et de ce qui peut éventuellement s’en suivre, l’héritage. Le vieux Lecteur, lui aussi et à... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 mai 2019

Dans l'ombre du brasier

                  « Dans l’ombre du brasier » LE CORRE Hervé (Rivages)   La Semaine Sanglante. Du jeudi 18 mai au samedi 27 mai 1871, une semaine traversée par Hervé Le Corre et ses personnages. Ceux que l’on ne fait qu’entrevoir, tant on fut nourrit de haine à leur égard. Les Versaillais. Thiers. La soldatesque. Les bourreaux de la Commune. Et les Prussiens qui cernent Paris et ses fortifications. Ceux aux côtés desquels le Lecteur ne cessa de vibrer. Les... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 09:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mai 2019

L'ombre du père

                  « L’ombre du père » HEIN Christoph (Métailié)   Un « grand », un magnifique roman allemand (malgré, telle fut parfois l’opinion du Lecteur, des faiblesses dans la translation d’une langue à l’autre ou, plus précisément, des moments de relâchement dans certains passages de la langue allemande à la langue française). Un roman qui éclaire sur les lendemains du nazisme dans chacune des deux Allemagne. Sans jamais s’égarer dans de... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,