31 octobre 2017

Jeune fille à l'ouvrage

                    « Jeune fille à l’ouvrage » OGAWA Yôko (Actes Sud)   Dix nouvelles. Une écriture d’une extrême concision. Des tableaux qui, bien qu’ils soient des reflets de l’univers japonais, donnèrent parfois l’impression au Lecteur de les avoir vus en d’autres lieux, plus proches, quasiment voisins de ceux qu’il fréquente. « Tout en courant, j’ai levé les yeux vers la petite fenêtre de l’usine. Là il n’y avait pas de lumière orange, il y... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 17:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

20 octobre 2017

Animale Machine

                      « Animale Machine » SIKELIANOS Eleni (Actes Sud)   Bouleversant roman. Roman ? Ou bien un objet littéraire non identifiable qui n’appartiendrait à aucun genre reconnu, qui entremêlerait les plus familiers comme pour échapper aux conventions ? Quoiqu’il en soit, et aux yeux du Lecteur, une construction déconcertante mais ô combien passionnante. Qui raconte l’histoire d’une femme, celle de « la Grecque... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 16:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
19 octobre 2017

Quand monte le flot sombre

                    « Quand monte le flot sombre » DRABBLE Margaret (Bourgois)   La vieillesse. La mort. Le tout observé avec un certain détachement peut-être assimilable à de l’humour. A la britannique en quelque sorte. Mais avec ce petit supplément d’âme qui sut d’abord retenir puis intéresser le Lecteur. Des personnages attachants. Dont Fran et sa parentèle. Fran, femme qui chemine vers le terme de son existence. Ivor et Bennett qui ont choisi de vivre... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 11:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 octobre 2017

Ecoute et je t'appelle

                « Ecoute et je t’appelle » HADDAD Malek (Média-Plus)   Une voix qui survient de manière impromptue. Une voix qui réveille d’anciennes mais toujours si vives blessures. « Jusqu’à quand mes amis et les mêmes questions : Ils ont tué mon frère Mon père est en prison Et toi que nous dis-tu pour être à l’unisson : Ils ont tué mon frère Mon père est en prison Jusqu’à quand le facteur devenu le Destin ? » Des poèmes qui ont... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 octobre 2017

Voyager

                    « Voyager » BANKS Russel (Actes Sud)   Banks ! Un de ces écrivains américains qu’il est judicieux de fréquenter. Un de ces écrivains américains que le Lecteur fréquente depuis une bonne vingtaine d’années (depuis que la maison que dirigeait Dame Françoise – devenue depuis peu, allez savoir pourquoi, ministre de la culture au service de Foutriquet 1° - publia « Le Livre de la Jamaïque ») « Voyager » contient un... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 octobre 2017

Double nationalité

                « Double nationalité » YARGEKOV Nina (P.O.L.) Le Lecteur fut secoué, retourné, tourneboulé, tant et tant qu’il faillit y perdre ses principaux repères. Repères géographiques d’abord. Une quasi amnésique arrive à Paris, en provenance de Yazigie, un minuscule pays a priori mal situé à l’ouest de l’Europe. Dans son sac, deux passeports : le français et la yazige. Donc, au terme d’une longue et patiente investigation – en particulier dans l’appartement qui... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 octobre 2017

Le grand sylvain

                  « Le grand sylvain » BERGOUGNIOUX Pierre (Verdier)   Un livre, si court. Un livre que le Lecteur a parcouru pas à pas, donc mot à mot. A la suite de l’entomologiste, Pierre Bergougnioux lui-même. Avec tout ce qu’il faut de souvenirs d’une enfance si lointaine, mais parfois si présente, si actuelle. Lorsqu’il s’agissait d’identifier quelques-uns des insectes qui émerveillaient, qui émerveillent encore. A quoi se greffaient les interrogations... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 octobre 2017

N'envoyez pas de fleurs

                « N’envoyez pas de fleurs » SOLARES Martin (Bourgois)   Polar mexicain. Qui donne à voir, à ressentir le pourrissement d’une société où la corruption, sur fond d’une violence hors-norme, affecte jusqu’aux plus hauts dignitaires de l’Etat. « Le gouverneur de l’Etat de Tamaulipas avait toujours été le premier à réagir : dès qu’un affontement avait lieu, il disait qu’il ne s’était rien passé, que c’était encore une manifestation de psychose... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 11:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 octobre 2017

Les petites personnes

                    « Les Petites Personnes » ORTESE Anna Maria (Actes Sud)   Un chemin de croix pour le Lecteur. Qui ne fut pourtant pas crucifié. Mais qui eut à subir les réflexions et pensées mystiques, nimbées de références papistouilleuses. Qui agirent toutefois sur son sommeil beaucoup mieux et beaucoup plus longtemps que les somnifères traditionnels.
Posté par Palavazouilleux à 13:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 octobre 2017

La lumière parfaite

                « La lumière parfaite » FOIS Marcello (Seuil)   « Franchir la mer n’avait pas sauvé Gavino. Son frère Luigi Ippolito, en revanche, s’était sauvé en se portant volontaire pour la guerre. Pour lui, la littérature valait plus que la vie. Il était de ceux qui pensent qu’il suffit de raconter les choses pour qu’elles deviennent vraies. Il croyait au souffle biblique qui rend charnelles les paroles. Aussi s’était-il engagé à écrire une histoire pleine... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,