05 juin 2017

Denise au Ventoux

                  « Denise au Ventoux » JULLIEN Michel (Verdier)   « Ventoux ». Territoire magique que le Lecteur contempla en tant de circonstances depuis les terres d’Ardèche qu’il fréquenta si souvent. Le Géant de Provence qu’il gravit sur son vélo lors d’une escapade estivale vieille d’une bonne trentaine d’années.  Donc attiré par le titre singulier de ce roman. Intrigué peut-être. Quoiqu’il en soit surpris lorsqu’il découvrit que Denise... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 16:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 juin 2017

Correspondance avec le Mur

                « Correspondance avec le Mur » CIXOUS Hélène (Galilée)   Voilà bien longtemps que le Lecteur n’avait fréquenté des écrits d’Hélène Cixous. Si peu présents dans les bibliothèques qu’il fréquente. Donc des retrouvailles lors des nuits de printemps. La réintroduction dans un univers à ce point particulier qu’il en devient vite évident qu’il est légitime de s’y perdre. Tant il est vrai que l’Auteure, à un moment ou à un autre, vous tendra la main et donc... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 11:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
31 mai 2017

La montagne en sucre

                « La montagne en sucre » STEGNER Wallace (Gallmeister)   Le vieux Lecteur se laissa abuser. Trahi par sa mémoire désormais défaillante, voire même infidèle. Une brève, ou ce qui y ressemble. Dans un quotidien doté d’une assez bonne réputation (même si cette réputation se dissout dans de sulfureuses et indécentes relations prétendument amoureuses). Le nom d’un écrivain qui lui fut familier. Wallace Stegner. Une jeune maison d’édition à la réputation... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mai 2017

Zombie nostalgie

                  « Zombie nostalgie » STENE Oystein (Actes Sud)   Roman révélateur à l’égard de lui-même : le Lecteur est incapable de s’immiscer dans des œuvres de science fiction. 
Posté par Palavazouilleux à 14:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 mai 2017

Ce qui reste de la nuit

                  « Ce qui reste de la nuit » SOTIROPOULOS Ersi (Stock)   Le Lecteur a souffert, beaucoup souffert pour accompagner jusqu’à son terme une narration dont il ne nie pas les qualités littéraires, mais pour laquelle il a manqué de beaucoup de repères. Malgré un décor presque familier : le Paris de la fin du XIX° siècle. En dépit d’un contexte historique qui lui est également familier : l’affaire Dreyfus. Mais sa totale méconnaissance de... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 mai 2017

La sainte famille

                « La sainte famille » SEYVOS Florence (L’Olivier)   Au premier abord, réticent. (Le Lecteur se sent rarement à l’aise dans les romans qui mettent en scène des « enfances ».) Puis peu à peu conquis par cette œuvre originale qui lui a fait penser à Mauriac. (Voilà bien longtemps qu’il n’a plus mis le nez dans l’un ou l’autre des romans de l’ancien académicien et chroniqueur émérite !) Suzanne et Thomas. L’ainée et le cadet. Une famille... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 mai 2017

L'amour, simplement

                « L’amour, simplement » BEAUREGARD Nane (Joëlle Losfeld)   Vite lassants les instantanés qui entremêlent les mots de l’Auteure et sont censés brosser le portrait de l’homme a priori aimé. L’ennui se transfuse. L’ennui déborde. « De certaines de ses relations dont il trouve la vie morne et ennuyeuse, il dit qu’ « ils vivent à l’intérieur d’une vitrine ».
Posté par Palavazouilleux à 12:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 mai 2017

Volia Volnaïa

                  « Volia Volnaïa » REMIZOV Victor (Belfond)   La Russie. La Russie sibérienne. Où les conditions d’existence semblent dater d’un autre temps. Même si la modernité introduit quelques-unes des machines qui permettent, a priori, de vivre un peu mieux. La pêche et la chasse. Un peu de braconnage. Quelques trafics, dont celui des œufs de saumons, qui permettent d’améliorer l’ordinaire. Les longs hivers. Quelques personnages hauts en couleur. Ceux de... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 mai 2017

Tout va très bien, Madame la Comtesse

                  « Tout va très bien, Madame la Comtesse ! » MUZZOPAPPA Francesco (Autrement)   Désopilant roman italien. « L’abracadabradantesque » aventure d’une vieille comtesse désargentée, contrainte à se priver du superflu et même d’une part non négligeable de l’essentiel et qui, de plus, voit son nigaud de fils offrir à sa tétonnante maîtresse l’ultime joyau de la famille, un diamant d’une exceptionnelle pureté. La chance se cache... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 mai 2017

De profundis

                  « De profundis » PIROTTE Emmanuelle (Cherche-Midi)   Une rencontre fortuite mais somme toute heureuse. En dépit du caractère quasiment désespéré de ce roman. L’histoire pas si lointaine du quasi achèvement de « notre » histoire. Vue à travers le personnage de Roxanne qui survit à Bruxelles alors qu’une épidémie d’Ebola III dévaste l’Europe. L’anéantissement de ce qui fut. Le retour à la barbarie. Roxanne fuit. Accompagnée par... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,