05 octobre 2017

Hommes, bois, abeilles

                                « Hommes, bois, abeilles » RIGONI STERN Mario (La Fosse aux Ours)   Des textes inconnus du Lecteur. Le bonheur de se laisser emporter par chacun des courts récits qui évoquent une vie qui n’est plus, des souvenirs des deux guerres auxquelles l’Auteur fut mêlé (l’Italie en étant à chaque fois un protagoniste). Les Dolomites. Les mues successives du village. Les amitiés. La... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 octobre 2017

En route vers toi

                  « En route vers toi » LÖVESTAM Sara (Actes Sud)   Un roman. Deux récits. Qui se complètent et s’enrichissent mutuellement. Au début du 20° siècle, le combat des femmes suédoises pour obtenir le droit de vote, un combat auquel participent deux femmes qui s’aiment. Dans le contexte d’alors. Signe et Anna. Au début du 21° siècle, quelques objets a priori sans aucun lien entre eux sont récupérés par une jeune femme mal installée dans la société... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 octobre 2017

Butcher's Crossing

                  « Butcher’s Crossing » WILLIAMS John (Piranha)   Un quasi retour à l’enfance, jusqu’en ces si lointaines années où l’alors jeune Lecteur dévorait avec passion les romans de London, Cooper, Curwood… La découverte d’une Amérique ouverte à toutes les aventures. Un monde sauvage. Sur lequel se surajoutait la sauvagerie de l’homme blanc, du conquérant, exterminateur à la fois des amérindiens et des bisons. Dans ce roman qui passionna le... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 octobre 2017

Adieu sans fin

                  « Adieu sans fin » HERMANN Wolfgang (Verdier)   « C’est impossible, ce n’est pas vrai, ma vie gisait là devant moi, les yeux éteints, ma vie, mon fils, ma chair et mon sang, ma vie qui devait me survivre, en qui devait se prolonger ma vie, le meilleur de ma vie, mon fils bien-aimé… » Le deuil. Après que le père eut découvert le corps de son fils de dix-sept ans, sans vie. Une maladie banale mais aux fatales conséquences. Ce deuil que... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 septembre 2017

L'enfant qui

                      « L’enfant qui » BENAMEUR Jeanne (Actes Sud)   « C’est peut-être ça, la destinée, une femme qui ne sourit pas, silencieuse au milieu de tout ce bruit. Une île. » L’enfant, seul. En quête de la femme, la mère, la voyageuse. Le père qui ne s’est pas résolu à l’absence, qui fréquente le café et déserte la maison, sa façon à lui de s’absenter de l’enfant. Et puis la grand-mère qui, à proprement parler, ne cherche pas à... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 09:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 septembre 2017

La femme nue

                  « La femme nue » STANCANELLI Elena (Stock)   Une rupture. Davide quitte Anna. « Quand on cesse de s’aimer, on ressemble aux joueurs qui ont épuisé les arrêts de jeu, les penalties, les remplacements. On est là face à face, sans nulle part où se cacher. On se regarde dans les yeux, avec de la gêne et un peu de dégoût. » Anna entend continuer à occuper une place, sa place, dans l’existence de Davide. Les machineries électroniques... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 septembre 2017

Les prédateurs au pouvoir

                  « Les prédateurs au pouvoir » PINCON-CHARLOT Monique PINCON Michel (Textuel)   Un bref et sonore cri de colère sous-titré « Main basse sur notre avenir ». A usage pré-électoral ? Peut-être. Mais cette colère-là peut et doit déborder des moments électoraux. D’autant mieux que quelques semaines après le déroulement de celui qui mobilisa la Médiatouillerie tout au long du récent printemps, il s’avère bel et bien que sous... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 septembre 2017

La chair

                « La chair » MONTERO Rosa (Métailié)   « Car ce corps mutant qui tout à coup se plissait, se ramollissait, se crevassait, s’affaissait et se déformait, ce corps perfide, enfin, ne se contentait pas de vous humilier : il commettait de surcroît la grossièreté suprême de vous tuer. Et donc, quand vous arriviez à cet âge, l’âge des chiens, les possibilités malignes de la chair se multipliaient. Et vous vous découvriez un jour une plaie dans la... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 septembre 2017

Petit pays

                « Petit pays » FAYE Gaël (Grasset)   De la rupture familiale à la fracture entre Tutsis et Hutus. Vécues l’une et l’autre au début des années 90 par Gabriel, un gamin plutôt bien installé dans le monde africain. Au Burundi. Un père, français, qui réussit plutôt bien dans les affaires. Une mère, rwandaise, en quête d’émancipation, qui finit par quitter son si protecteur de mari. Gabriel, petit métis, vit sans trop de problèmes la rupture. Une bande... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 septembre 2017

Le pays que j'aime

                « Le pays que j’aime » BONVICINI Caterina (Gallimard)   Quarante années de l’histoire récente de l’Italie. Dans un roman qui peine à frémir. Un roman dont les deux principaux personnages, censés incarner le meilleur et le pire de ce qui caractérisa ces années-là. Deux personnages auxquels le Lecteur n’a concédé qu’un intérêt très relatif. Tant leurs parcours respectifs lui parurent convenus et prévisibles. Olivia et Valerio. L’héritière des Morganti,... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 17:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,