27 août 2018

La vie parfaite

                « La vie parfaite » AVALLONE Silvia (Liana Levi)   Deux femmes. Deux destinées que tout oppose. Dans l’Italie de l’après Berlusconi. Chamboulée. Abîmée. Prête à tous les renoncements. Deux femmes italiennes. Celle qui a tout entrepris pour avoir un enfant, qui est allée d’échec en échec, et qui, faute de mieux, se prépare à l’adoption. Celle qui, abordant à l’âge de femme, se retrouve enceinte et prend progressivement conscience que l’enfant à venir... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 11:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

24 août 2018

Les rêveuses

                « Les rêveuses » VERGER Frédéric (Gallimard)   Le Lecteur reste sur une impression semblable à celle qui fut sienne  au terme de sa rencontre avec « Arden », le tout premier roman de Frédéric Verger. Une vraie écriture. Un vrai sens du récit. Une œuvre dont il est légitime de penser qu’elle se construit. De belles pages qui lui firent penser à Dhôtel, celles que le jeune Ecrivain consacre à la description du pays dans lequel vont... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 août 2018

Le téléphone portable

                « Le téléphone portable » ZHENUYN Liu (Gallimard)   La Chine de plain-pied dans la modernité. Via l’histoire d’une icône électroménagère, présentateur d’une émission « populaire » a priori semblable à celles qui font les délices des ménagères françaises de moins de cinquante ans. Une aventure adultérine va mettre à mal son mariage. Une aventure dont la « trompée » découvre l’existence le jour où l’époux volage oublie son téléphone... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 août 2018

Histoire d'un assassin

                « Histoire d’un assassin » FERRANTI Marie (Gallimard)   Un roman court, dense, comme épuré. Un « format » dans lequel Marie Ferranti excelle. Une histoire « corse ». qui se situe à l’articulation des 19° et 20° siècles. L’assassinat d’un notable villageois, assassinat perpétré par son petit-fils. Lequel venge en quelque sorte sa mère, rejetée par le patriarche sous le prétexte qu’elle s’était énamourée d’un paysan pauvre. Une mère... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 09:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
17 août 2018

Le lambeau

                « Le lambeau » LANCON Philippe (Gallimard)   Philippe Lançon est un des rares survivants de l’attentat perpétré contre l’équipe des journalistes de Charlie Hebdo. « Les morts se tenaient presque par la main. Le pied de l’un chevauchait le ventre de l’autre, dont les doigts effleuraient le visage du troisième, qui penchait vers la hache du quatrième, qui semblait regarder le plafond, et tous, comme jamais et pour toujours, devinrent dans cette... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 août 2018

Ultra-Proust

                  « Ultra-Proust » QUINTANE Nathalie  (La Fabrique)   « Les écrivains que nous aimons ne peuvent pas nous servir de guides, puisque nous possédons en nous comme l’aiguille aimantée ou le pigeon voyageur, le sens de notre orientation. » Donc Marcel. Que le Lecteur fréquenta en ses vertes années. Puisqu’il était de bon ton en ces temps reculés d’afficher ce qui relevait de la passion littéraire. Voilà désormais plus de cinquante... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 09:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

13 août 2018

Gabacho

                « Gabacho » XILONEN Aura (Liana Levi)   Liborio. Un clandestin mexicain qui a franchi le Rio Bravo et s’est installé dans une ville américaine où il survit comme homme à tout faire d’un libraire. 19 ans. Dur aux coups. Habitué aux violences les plus extrêmes. Le roman raconte une initiation qui emprunte deux chemins a priori contradictoires : ceux de cette violence permanente et ceux du langage via la littérature hispanique qu’il aborde dans un... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 août 2018

Les enfants du ghetto

                  « Les enfants du ghetto » KHOURY Elias (Actes Sud)   « Je ne suis pas historien et ne prétends pas l’être, et malgré tout le respect que je porte aux travaux des historiens, je pense que l’Histoire n’est qu’un monstre aveugle. » Affronter la monstruosité ? En empruntant des chemins détournés ? Ceux des vieux récits dans la tradition arabe ? Des récits empreints d’une poésie qui confère à la première partie du texte... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
08 août 2018

Le temps gelé

                  « Le temps gelé » TARKOVSKI Mikhaïl (Verdier)   « Alors qu’il assouplissait les zibelines, il pensait à la taïga où, s’il arrive quelque chose, on ne peut que s’en prendre à soi-même. Il pensait à ses cabanes vides et esseulées, au méandre de la rivière et à sa haute rive, à ses eaux libres qui fumaient, à ce qui était une semaine auparavant d’une importance vitale et qui aujourd’hui semblait relégué à l’arrière-fond de l’âme… » La... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 août 2018

Le chien, la neige, un pied

                  « Le chien, la neige, un pied » MORANDINI Claudio (Anarchasis)   « Les histoires vraies ont un avantage immense sur la fiction : même si elles s’effilochent, s’enlisent, perdent du rythme et de l’allant, elles se terminent toujours d’une manière dont aucun cours d’écriture ne ferait jamais terminer une histoire inventée. » La probable vérité : la présence dans un recoin de la haute montagne d’une sorte d’ermite. Adelmo... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,