product_9782072764271_195x320

 

 

 

 

 

 

 

 

« Tu dormiras quand tu seras mort »

MURATET François

(Joëlle Losfeld)

 

Polar qui irrita le Lecteur. Bien qu’il eut la Guerre d’Algérie pour toile de fond. Un jeune officier chargé de déceler au sein d’une unité de harkis les causes possibles de la mort d’un lieutenant. Un commando de chasse dont le véritable « leader » est un sous-officier d’origine « indigène ». Le jeune officier se laisse peu à peu subjuguer par ce « leader », ce meneur d’hommes  que ses supérieurs suspectent d’être le responsable de la mort du lieutenant au cours d’une opération qui se solda par un bref affrontement avec, et selon la version officielle, des combattants du FLN. Son enquête piétine. Mais son engagement, en tant que radio au sein du commando, ne cesse de s’affirmer.

L’irritation du Lecteur ? Elle n’est pas liée à cette histoire somme toute fort convenue de l’infiltré qui, progressivement, prend fait et cause pour ceux sur lesquels il est chargé d’enquêter. Ce qui bien souvent l’indisposa, c’est la volonté manifeste de l’Auteur de traiter de la Guerre d’Algérie comme d’une banale guerre civile (expression qui revient plusieurs fois dans son récit). C’est le camouflage, la dissimulation des réalités de la colonisation. Avec, et comme corollaire, le recours à la caricature de ce que furent les combats des algériens qui luttèrent pour l’indépendance de leur pays. Donc un polar qui, aux yeux du Lecteur, dénature et trahit l’Histoire. Un produit conforme à l’idéologie dominante.