mon-etincelle_b3h1jyC

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Mon Etincelle »

ZAMIR Ali

(Le Tripode)

 

Seconde rencontre du Lecteur avec Ali Zamir. Après « Anguille sous roche ». Qui l’avait alors laissé interrogatif. Ce deuxième roman lui semble conjuguer les mêmes qualités et les mêmes défauts que le précédent. Un vrai sens du récit. Une narration lumineuse. Mais aussi le recours à des ficelles un peu naïvement exposées.

Une histoire attachante, celle d’Etincelle, jeune comorienne à cheval entre deux mondes. Des histoires d’amour, histoires contrariées malgré l’entêtement des protagonistes. Des histoires contées d’une manière alerte, parfois au seuil de la drôlerie. L’immersion contrainte du Lecteur dans un monde qu’il découvre et qui n’est pas à la ressemblance de celui qu’évoquent de temps à autre les plumitifs Médiatouilleurs. Celui de ces îles qui seraient, paraît-il, un petit morceau de la France.

« Je ne sais pas si cela est vrai ou pas. Mais je sais tout simplement que je suis la fille de ma maman plus que de papa, car c’est d’elle que j’ai appris qu’il ne faut jamais cesser de se nourrir fu passé et de son héritage. Le passé nous suit et nous poursuit farouchement comme un chacal, jusqu’à ce que nous le comprenons et l’apprivoisons ou que nous le laissons nous broyer et nous déchirer sans pitié. »