bernard-du-boucheron-la-guerre-en-vacances

 

 

 

 

 

 

 

 

« La guerre en vacances »

DU BOUCHERON Bernard

(Editions du Rocher)

 

Le Lecteur referma cet objet prétendument littéraire dès la page 46. Les remugles frontistes qui s’en exhalaient l’avaient à ce point indisposé qu’il l’aurait volontiers enfoui dans une poubelle s’il ne lui était revenu en mémoire que cette chose infâme ne lui appartenait pas, qu’elle était propriété de la puissance publique, en l’occurrence la Médiathèque Mimile Zola (Montpellier).

Les immondices recueillis parmi les fosses à purin où prolifèrent les résidus de l’idéologie maurasso-pétainiste constituent l’unique aliment des quarante premières pages d’un récit dont le seul mérite consiste peut-être à éclairer l’éventuel lecteur sur les modes de pensée de cette frange de la société française éprise de triviales marinasseries.