41tx6yHOIJL

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« La petite fille au dé à coudre »

KÖHLMEIER Michael

(Jacqueline Chambon)

 

Un court et bouleversant roman. Qui parle de l’exil. Des enfants exilés. Sans repère. Sans aucune connaissance de la langue du pays où le hasard les a conduits. La faim. Le combat quotidien pour la survie.

Yiza a attendu son oncle. Mais l’oncle n’est pas revenu. Yiza trouve refuge auprès de deux garçons. Des exilés, tout autant qu’elle. Sauf qu’ils ont déjà appris à se débrouiller, à se prémunir contre tous les actes de malveillance. Jusqu’au jour où la société dans laquelle ils ne cherchent même pas un refuge, jusqu’au jour où cette société se rappelle à eux.

« … Elle sait même pas comment elle s’appelle. Quand on sait pas comment on s’appelle, c’est qu’on a pas de père et pas de mère. La mère et le père, ils disent le nom. Ils disent toujours le nom parce qu’ils aiment bien le dire et l’entendre. Yiza, elle a personne. Elle peut pas être expulsée. Où est-ce qu’on pourrait l’expulser. Quand quelqu’un a pas de nom, il a pas non plus de famille. Personne l’attendra. Personne l’accueillera… »