9782749151045

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« De profundis »

PIROTTE Emmanuelle

(Cherche-Midi)

 

Une rencontre fortuite mais somme toute heureuse. En dépit du caractère quasiment désespéré de ce roman. L’histoire pas si lointaine du quasi achèvement de « notre » histoire. Vue à travers le personnage de Roxanne qui survit à Bruxelles alors qu’une épidémie d’Ebola III dévaste l’Europe. L’anéantissement de ce qui fut. Le retour à la barbarie. Roxanne fuit. Accompagnée par l’enfant qui lui échoit, l’enfant dont elle est la mère, l’enfant dont elle se débarrassa, qu’elle abandonna aux bons soins du père. Mais ce père, atteint par le fléau, décède. Il lui confie Stella, la fillette mystérieuse. Donc la fuite. Jusqu’à une bourgade wallonne où l’attend une ancienne demeure familiale. L’adaptation difficile à un nouveau mode de vie. La difficulté, voire même l’impossibilité, d’engager le dialogue avec Stella. Un autre monde, loin des drogues et des médicaments frelatés. Mais un monde lui aussi en proie à la violence. Le combat permanent pour la survie.

Cet étrange et somme toute inquiétant roman résonne comme une tentative de tenir en éveil le Lecteur, de lui demander, d’exiger de Lui qu’il se tienne en éveil. Le pire que laisse entrevoir Emmanuelle Pirotte n’est-il pas déjà en germe dans les profondeurs des sociétés contemporaines ? Il semble bien que l’Auteure ne se fasse aucune illusion sur le devenir de ces sociétés-là.

(Le Lecteur a lu/entendu dans ce roman quelques phrases dites en ce dialecte wallon si proche du « patois » dont usaient les ardennais de France en ses années d’enfance. Un usage que lui interdisaient ses parents et ses maîtres…)