16 septembre 2017

L'enfant qui

                      « L’enfant qui » BENAMEUR Jeanne (Actes Sud)   « C’est peut-être ça, la destinée, une femme qui ne sourit pas, silencieuse au milieu de tout ce bruit. Une île. » L’enfant, seul. En quête de la femme, la mère, la voyageuse. Le père qui ne s’est pas résolu à l’absence, qui fréquente le café et déserte la maison, sa façon à lui de s’absenter de l’enfant. Et puis la grand-mère qui, à proprement parler, ne cherche pas à... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 09:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

15 septembre 2017

La femme nue

                  « La femme nue » STANCANELLI Elena (Stock)   Une rupture. Davide quitte Anna. « Quand on cesse de s’aimer, on ressemble aux joueurs qui ont épuisé les arrêts de jeu, les penalties, les remplacements. On est là face à face, sans nulle part où se cacher. On se regarde dans les yeux, avec de la gêne et un peu de dégoût. » Anna entend continuer à occuper une place, sa place, dans l’existence de Davide. Les machineries électroniques... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 septembre 2017

Les prédateurs au pouvoir

                  « Les prédateurs au pouvoir » PINCON-CHARLOT Monique PINCON Michel (Textuel)   Un bref et sonore cri de colère sous-titré « Main basse sur notre avenir ». A usage pré-électoral ? Peut-être. Mais cette colère-là peut et doit déborder des moments électoraux. D’autant mieux que quelques semaines après le déroulement de celui qui mobilisa la Médiatouillerie tout au long du récent printemps, il s’avère bel et bien que sous... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
13 septembre 2017

La chair

                « La chair » MONTERO Rosa (Métailié)   « Car ce corps mutant qui tout à coup se plissait, se ramollissait, se crevassait, s’affaissait et se déformait, ce corps perfide, enfin, ne se contentait pas de vous humilier : il commettait de surcroît la grossièreté suprême de vous tuer. Et donc, quand vous arriviez à cet âge, l’âge des chiens, les possibilités malignes de la chair se multipliaient. Et vous vous découvriez un jour une plaie dans la... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 13:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 septembre 2017

Petit pays

                « Petit pays » FAYE Gaël (Grasset)   De la rupture familiale à la fracture entre Tutsis et Hutus. Vécues l’une et l’autre au début des années 90 par Gabriel, un gamin plutôt bien installé dans le monde africain. Au Burundi. Un père, français, qui réussit plutôt bien dans les affaires. Une mère, rwandaise, en quête d’émancipation, qui finit par quitter son si protecteur de mari. Gabriel, petit métis, vit sans trop de problèmes la rupture. Une bande... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 septembre 2017

Le pays que j'aime

                « Le pays que j’aime » BONVICINI Caterina (Gallimard)   Quarante années de l’histoire récente de l’Italie. Dans un roman qui peine à frémir. Un roman dont les deux principaux personnages, censés incarner le meilleur et le pire de ce qui caractérisa ces années-là. Deux personnages auxquels le Lecteur n’a concédé qu’un intérêt très relatif. Tant leurs parcours respectifs lui parurent convenus et prévisibles. Olivia et Valerio. L’héritière des Morganti,... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 17:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

25 août 2017

The Girls

                « The Girls » CLINE Emma (Quai Voltaire)   Antépénultième roman américain qui raconte le mal vivre d’une jeunesse déboussolée, celle qui s’ouvrit à la vie au début des années soixante. Les drogues, bien évidemment. L’alcool. L’enlisement. Avec la mort en filigrane. Des femmes, très jeunes, malmenées, mises entre parenthèses, mais qui parviennent à survivre, quitte à s’immiscer dans l’univers de la violence. Un roman qui ne sut pas faire vibrer le... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 10:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 août 2017

Désorientale

                « Désorientale » DJAVADI Négar (Liana Levi)   Voilà un roman destiné à occuper une place de choix sur les rayons de la bibliothèque du Lecteur. Un choc. Un choc littéraire. Dont les effets ne s’effaceront pas. « A Paris, mon père,  Darius Sadr, ne prenait jamais d’escalator. La première fois que je suis descendue avec lui dans le métro, le 21 avril 1981, je lui en ai demandé la raison et il m’a répondu : « L’escalator, c’est pour... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 16:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
21 août 2017

Leçons pour un jeune fauve

                  « Leçons pour un jeune fauve » MURGIA Michela (Seuil)   Une bien belle éducation sentimentale. Dans le contexte sarde. Une éducation conduite par une femme, Eleonora, à l’amorce de sa toute jeune quarantaine. Comédienne à la réputation pourtant bien établie puisque, durant son récit, elle fréquentera des scènes aussi diverses que celles de Stockholm, de Prague ou de Florence. Et Francisco (dit Kirú) un jeune violoniste de dix-huit ans,... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 12:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 août 2017

Cartel

                  « Cartel » WINSLOW Don (Seuil)   Monumental roman à la tournure journalistique. Comme si pour convaincre le Lecteur, Don Winslow avait opté pour le dépouillement afin de conférer à ses personnages tout autant qu’à son récit une authenticité qui ne puisse se contester. Le récit d’une guerre. Celle que se mènent, au Mexique, les cartels de la drogue. Soutenus, infiltrés plus que combattus par les flics et la soldatesque mexicaine. Soutenus,... [Lire la suite]
Posté par Palavazouilleux à 14:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,