une_vie_de_paysages

 

 

 

 

 

 

 

 

 

« Une vie de paysages »

COMMENGE Béatrice

(Verdier)   

 

« Au bout de combien d’années le pays que l’on a quitté commence-t-il à devenir une terre étrangère ? Est-ce lorsque le nombre de jours vécus loin de lui est supérieur à celui des nuits passées sous son ciel ? » Dans ce récit fascinant, Béatrice Commengé suit les chemins qu’emprunta autrefois Lawrence Durell. De l’Inde où il naquit jusqu’à la Provence où s’acheva sa vie. Il n’est point nécessaire d’avoir fréquenté les œuvres du romancier britannique pour s’immerger dans cette sorte d’excursion susceptible de faire de nous « les enfants de notre paysage ». De la lointaine Asie jusqu’à notre Europe peut-être finissante, Durell rechercha les territoires de sa survie. Béatrice Commengé nous interroge sur le sens de cette quête. Du moins contraignit-elle le Lecteur à s’interroger sur sa propre quête d’un territoire qui fut à la jonction de son enfance ardennaise et de sa vieillesse languedocienne.