péju

 

 

 

 

 

 

 

« L’état du ciel »

PEJU Pierre

(Gallimard)

 

Un cru « Péju » qui n’a pas enthousiasmé le Lecteur. Trop léger, manquant de chair. En dépit des efforts accomplis par Raphaël, ange quasiment sans emploi et qui s’en vient sur terre s’essayer à accomplir une bonne et belle œuvre. Il jette son dévolu sur Nora et Mathias. Elle grecque, artiste désespérée depuis la mort de son fils. Lui, obstétricien, s’évadant de temps en temps dans des missions humanitaires. Un couple qui atteint au terme de son possible. Un couple auquel Raphaël va tenter de redonner un second souffle. Le roman se parcourt. Il ne génère ni passion ni même un intérêt soutenu. Juste cette certitude de n’avoir pas rencontré le meilleur, le plus subtile des crus « Péju ».