compagnie-k

« Compagnie K »

MARCH William

(Gallmeister)

 

Le Lecteur ignorait l’existence de cet écrivain américain (1893/1954). Il exprime donc son infinie gratitude aux éditions Gallmeister pour avoir exhumé ce roman paru aux Etats-Unis en 1933. Un roman à ranger aux côtés de ceux de Barbusse, de Giono, de Remarque, de Dorgelès. En cette année qui marque le centenaire de la plus effroyable boucherie militaire jamais mise en œuvre par les deux nations les plus représentatives non seulement de la culture européenne, mais aussi de leurs capitalismes florissants.

Voilà donc l’effroyable boucherie vue du côté américain. Racontée par des membres du corps expéditionnaire venu entre Meuse et Somme à partir de 1917 porter main forte aux troupes françaises et anglaises. Des récits très courts émanant de simples soldats, de sous-officiers et d’officiers. L’ignoble boucherie retracée avec des mots simples, sans aucune fioriture, sans la moindre grandiloquence. L’abrupte réalité d’une inhumanité absolue. Celle-la même dont le Lecteur ne comprend toujours pas comment des millions de jeunes hommes, dans chacun des deux camps, ont pu se résigner à la subir.

Voilà un livre nécessaire à qui n’entend pas se laisser emporter par les dérives nationalistes et militaristes.