Francois_Beaune_cover

« Un ange noir »

BEAUNE François

(Verticales)

 

Roman dans l’air du temps. Celui qui narre les insipides aventures d’un pauvre mec que personne n’aime. Et qui, pour son plus grand malheur, se retrouve avec un cadavre sur les bras (ou, plus exactement, dans une baignoire), celui de la jeune collègue officiant à ses côtés dans un institut de sondage. Qui a tué la jouvencelle ? Il n’est pas de suspens, puisque les flics concluent que la mort est « naturelle ». Mais le pauvre mec s’entête. Il veut un coupable. Et, afin de se trouver ce coupable, il s’enfonce jusqu’au plus profond de ce qu’il croit être l’abîme. Non sans avoir rabâché les lieux communs qui nourrissent les harangues réactionnaires des pochetrons franchouillards. Une insignifiante variante houelbecquienne qui a laissé de marbre le Lecteur.